TARIKAVALLI


De 1989 à 1997, Tarikavalli a suivi une formation rigoureuse au Bharata Natyam du style de Pandanallur, à Paris, auprès de Shrimati Amala Devi, disciple et partenaire de scène de Shri Ram Gopal, lui-même disciple majeur de Shri Meenakshi Sundaram Pillai. Figure légendaire de la danse indienne, ce dernier était un descendant direct des célèbres quatre frères de Tanjore qui avaient établi, au XVIIIe siècle, les modalités d’un récital de Bharata Natyam classique, selon des règles qui font encore référence aujourd’hui.


Dès 1991, en parallèle à son propre enseignement, Shrimati Amala Devi confiait la formation de Tarikavalli au maître Shri U.S. Krishna Rao de Bangalore, lui aussi issu de la tradition de Pandanallur.


La vie artistique de Tarikavalli se partagea dès lors entre l’Inde et la France, et ce jusqu’en 2001. Elle eut ainsi l’immense privilège d’apprendre de Shri U.S. Krishna Rao et de son épouse Shrimati Chandrabhaga Devi, tous deux danseurs et chorégraphes réputés, de nombreuses compositions. Un répertoire qui se révèle aujourd’hui, après la disparition de ces deux maîtres irremplaçables, être un héritage inestimable. 

Lors de ses séjours à Paris, Tarikavalli monta ses premières créations sous la direction artistique de Shrimati Amala Devi.


Particulièrement éblouissantes par leur pureté formelle propre au style de Pandanallur, les chorégraphies de Krishna Rao sont d’une grâce et d’une originalité qui témoignent d’une créativité exceptionnelle, et c’est pour Tarikavalli, un grand honneur d’être l’une des rares détentrices de l’héritage de ses dernières années de création.



De retour à Paris, sous la conduite de Shrimati Vasundhara Filliozat, historienne et chercheuse, Tarikavalli a entrepris d’approfondir sa compréhension des poèmes qui ont inspiré les danses de son répertoire sous le double éclairage de la linguistique et de l’histoire.





De 2000 à 2005, Tarikavalli a travaillé avec Shri Dayalasingham, maître de danse qui  l’accompagne également comme nattuvanar  lors de ses récitals en France.


En juillet 2011, elle se rend à Tumkur près de Bangalore et marque ainsi un nouveau pas dans sa carrière. Elle étudie auprès de Shri K.M. Raman, disciple formé par U.S. Krishna Rao dans les années 60 et enrichit ainsi sa formation dans la même tradition de Pandanallur.


Aujourd’hui Tarikavalli réside à Lisbonne. Tout en poursuivant sa carrière de danseuse, elle se consacre à l’enseignement, animant des ateliers pour enfants et adultes et intervenant dans le cadre de stages interculturels en Europe. Elle initie au style classique indien le Grupo Ekvat (Casa de Goa, Lisbonne), compagnie de danses traditionnelles goanaises. Elle dispense également des cours réguliers à ses élèves du Centro de Danças de Oeiras (Algès) et de la Casa de Goa (Lisbonne).


Tarikavalli a donné de nombreux récitals en Europe et en Inde.

Voici ses principales créations qui ont, pour la plupart, bénéficié du Haut Patronage de l’Ambassade de l’Inde :

1997 « Padasraya » , Auditorium des Halles – Paris, France

2000 « Bhava Devate », Salle Pablo Neruda – Bobigny, France

2002 « Rangamala », Salle Adyar – Paris, France 

2004 « Lasya Ramana », Salle Pablo Neruda – Bobigny, France 

2004 « Voyage à dos d’éléphant », Écoles primaires de la ville de Bobigny, France

2004 « Krishnalila », Salle Adyar – Paris, France  

2006 « Namaskar »,  Lapa Palace Hôtel – Lisbonne, Portugal 

2007 « Suryanamaskar », Théâtre Académique Gil Vicente – Coimbra, Portugal

2008 « Trimurti », Salle P. Neruda – Bobigny, France et C. C.B – Lisbonne, Portugal

2009 « Trimurti », Auditorium du Musée de l’Orient – Lisbonne, Portugal

2010 « Nrityaanjali », Centre Culturel Malaposta – Odivelas, Portugal

2011 « Moksha », Centre Culturel Malaposta – Odivelas, Portugal

2011 « Trimurti », Auditorium Bharatia Vidya Bhavan – Bangalore, Inde


Un court-métrage évoquant son parcours de danseuse, réalisé par Marie-Hélène Rudel, fut sélectionné au festival de Yokohama (Japon) en juin 1997 : « Tous les chemins mènent à Aubervilliers ».